Jean Meslier ou « quand La Lumière vint des Ardennes… »

Chers amis bloggers,

Etes-vous, sans nul doute, un peu surpris de me trouver ici… C’est qu’une balade au marché du Livre Place Ducale, ce dimanche, m’a donné envie de vous présenter un illustre philosophe éclairé de notre cru: j’ai nommé le curé Meslier. 

Parce qu’il nous semble parfois impossible de sortir de la voie que l’on suit, parce que cela se fait souvent dans la difficulté et la douleur, il est bon de se rappeler, qu’en d’autres temps, assumer ses pensées et agir en accord avec elles étaient condamnables… Que la découverte de ce petit curé nous rappelle qu’il faut être fier de nos choix même s’ils vont à l’encontre du politiquement correct!

Jean Meslier donc…

Ce nom ne vous dit pas grand-chose, peut-être devrais-je l’associer à Voltaire pour que vous cerniez un peu le contour des idées qu’il  véhicula lors de ses prêches et dans son testament.

Mais laissez-moi vous le conter dans une courte biographie: Ardennais de pure souche, il naquit à Mazerny en 1664 pour ne quitter les Ardennes que par son décès en 1729 à Etrepigny.

C’est dans cette paroisse qu’il  fut curé  et qu’il put, lors de ses sermonts, s’insurger contre la suprématie financière et judiciaire des seigneurs  et défendre les misérables paysans. Il exposa ses idées dans son testament, dans lequel il révéla, par ailleurs, son athéisme profond, ayant investi cette voie pour satisfaire  la volonté de ses parents.

Il est donc considéré par beaucoup comme un précurseur des Lumières, révolté par les injustices et les classes sociales de  son siècle. Il fut sans doute parmi les premiers frémissements qui menèrent la France vers cette ébullition pré-révolutionnaire que fut le siècle des Lumières.

Il n’eut cependant pas  le courage d’exposer la teneur de ses idées de son vivant, seul contre tous…  Mais il enrichit, par son testament, les idées se développant dans les Salons parisiens par l’entre-mise de Voltaire qui diffusa ses écrits et, ainsi, sa pensée.

Bref… si ce curieux personnage, atypique en son temps, vous intéresse, sachez qu’un week-end lui sera prochainement consacré à Etrépigny, au cours duquel film, théâtre, conférence et balade commentée permettront de mieux le découvrir. Ce sera du 13 au 15 juin 2014… dans les Ardennes, bien évidemment!

IMG_6636

 

 

 

 

 

 

« Toutes les religions ne sont qu’erreurs, illusion et impostures…. que tous les grands de la terre, et tous les nobles fussent pendus avec des boyaux de prêtres. »

 

 

 

 

1 commentaire à “Jean Meslier ou « quand La Lumière vint des Ardennes… »”


  1. 0 cecile dulot 28 avr 2014 à 22 h 52 min

    Oh Vous, de retour ! merci et merci encore ! Votre choix de personnage est excellent vu l’actualité. La défense des pauvres, ces oubliés, met à l’honneur ce prêtre pourtant pas tout jeune. Mais pour la première fois, je me permets de laisser la parole à un ami cher qui vous lit depuis le début, mais qui n’osait pas commenter…

    Bonsoir,
    Tout comme Cécile, je suis heureux de vous retrouver, des mois de manque ! Donc merci de revenir. Je vis, au travers vos mots, la richesse culturelle d’une ville, d’une région que je connais mal, les Ardennes. Et votre choix, en ces moments ou le Vatican se montre en total décalage avec la réalité sociale de notre planète, me fait chaud au coeur. Continuez Catherine, Laurence, Nathalie ou Valérie ( signerez vous un jour ? ), j’aime votre écriture et tout ce que vous nous faites découvrir…
    Cet été, j’ai décidé de découvrir, grâce à vous Charleville et ses environs…
    Merci à vous, continuez, car Valérie c’est bien ça ? j’aime vous lire…
    Luc, depuis le début.
    Allez tiens, je vous embrasse, chère vous, blogueuse, blogeuse ?

    Répondre

Laisser un commentaire


Pour s’abonner…

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Nombre de flâneurs


Panafrican Digital Humanities |
1fenetresur3langues |
J'avoue. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Onenparlaithier
| Feminis
| Stephanemadaule