Archives pour la catégorie Chasse aux sangliers

Au printemps, le sanglier se fait sportif!

Chers amis blogtrotteurs,

Parce que mes articles se suivent mais ne se ressemblent pas, je serai aujourd’hui plus légère qu’hier mais bien moins que demain…

Ou pas! Je ne sais jamais vraiment ce qui viendra après, dicté par mes pensées, par mes rencontres ou  mon humeur.

Le soleil et mon emploi du temps m’ont permis ce matin une jolie virée dans la montagne ardennaise, du côté de Monthermé. Je me suis emplie de vues magnifiques, comme par exemple, lors d’un arrêt à « la Roche aux sept villages ». C’est en bas de ce point de vue que j’ai croisé mon premier sanglier du jour… randonneur dans l’âme!

Au printemps, le sanglier se fait sportif! dans Chasse aux sangliers p1060708-300x225

D’autres ne tardèrent pas à surgir sur ma route (Façon d’écrire! Attention à ma nouvelle voiture!!!). Comme on l’avait déjà vu pour les règles hivernales, le Conseil général utilise notre Sanglier comme passeur de communication et c’est plutôt bien réussi, je trouve! En cycliste ou scout toujours, il a fière allure!

p1060712-225x300 charleville dans Chasse aux sangliers                        p1060714-225x300 chasse aux sangliers

Enfin, à l’arrêt au feu rouge, encore un nouveau modèle d’autocollant! Le temps de saisir l’appareil et… la voiture redémarrait! Ce qui explique le flou … qu’on pourrait trouver artistique! Non?

p1060689-300x225 conseil general des ardennes

Mis à part ces rencontres qui m’ont fait penser à vous et à notre chasse (vous pouvez toujours m’envoyer vos captures), j’ai aussi appris que le mot « Ardenne » vient du celte arduina qui veut dire « forêt »

C’était la minute culturelle du jour!

Tout vient à point à qui sait attendre…

Non, je ne ferai aucun commentaire sur ce joli carrousel qui contre vents et marées, pluie ou neige, marché de Noël et festival, tourne et tourne encore, affichant nos emblèmes ardennais…  Voilà mon erreur réparée (enfin, mes erreurs réparées)!

Je profite de cet article pour vous inviter Samedi aux différentes manifestations gratuites qui viendront clore un printemps des poètes ensoleillé par la variété des manifestations. Au programme:

à 10h15, partez sur les traces d’Arthur Rimbaud dans les rues de la ville,

à 16h une balade récital nous fera flâner au diapason de poèmes clamés,

à 18h30 une soupe poétique aiguisera vos papilles, mêlant mots, préparation et dégustation

et à 20h, un concert de Mélodie Française vous proposera de découvrir en musique les poèmes de notre patrimoine.

Pour éviter les désagréments dus au stationnement ou aux infractions possibles, prenez le bus et prêtez attention: « les brigades d’interventions poétiques » ne seront sans doute pas loin…

Petit rectificatif essentiel!

Chers amis bloggers,

Comme vous avez dû le constater ma présence se fait plus furtive. Ce n’est pas par manque de trésors à vous faire partager (rassurez-vous j’en ai encore moult à vous montrer), ni par lassitude, mais bien parce que ma vie professionnelle a quelque peu envahi (le mot est faible) ma sphère privée. Je cours, sans doute comme beaucoup d’entre vous, et le temps me manque!

Cependant j’avais promis à Laurent, un ami marnais très observateur et ayant une grande culture cinématographique (voir commentaires), de trouver un manège aux couleurs locales!

C’est chose faite, même si je devais vous l’offrir mercredi: je m’excuse, je n’aurai donc que deux jours de retard! Désolée… J’imagine combien l’attente a été remplie de suspens…

Pour vous rafraîchir la mémoire, et pour bien se rendre compte qu’un phacochère n’est pas un sanglier je vous propose de revoir aussi la photographie qui prêta à une méprise de ma part.

 

 

 

nnnnnooooooooooonnnn!!!!!!

Vous n’allez pas me croire!

j’ai voulu transférer la photographie de ce joli manège et… je l’ai supprimée de mon téléphone portable par une fausse manip’!

Plus de photo…

Bon, la nuit tombant, je n’irai pas ce soir. Pour les Carolomacériens, il s’agit du carrousel de la Place Ducale. Aviez-vous remarqué les décors peints? De nombreux symboles de Charleville-Mézières et des Ardennes y sont représentés, dont le sanglier!!!

Pour les autres… il faudra attendre un énième rectificatif, désolée…

Fermeture de la chasse…

La chasse est fermée depuis quelques jours maintenant, mais que notre gibier préféré se rassure: il a toujours la côte ici!

Pour preuve, mes dernières trouvailles:

Bon lundi gris à tous! Et préparez les bottes fourrées… Alerte neige pour demain!

Ce n’est plus une chasse mais une battue!

Voici 21 jours maintenant me prenait l’envie, au cours d’une balade, de recenser nos sangliers Carolomacériens (et ce fut d’ailleurs le point de départ de ce blog!)

Je fus pour cela aidée par deux chasseurs en herbe, pour le moins dynamiques et ayant la vue bien aiguisée. Peu à peu, vous furent nombreux à nous rejoindre et à me livrer vos captures, ou encore à m’indiquer les lieux de vie de nos chers cochons sauvages. Je ne suis pas peu fière de vous annoncer que nous avons ensemble atteint récemment les 15 sangliers (enfin 14, l’un d’entre eux n’ayant pas survécu…), dont dix ont été débusqués à Charleville même.

C’est avec un grand plaisir que je vous présente aujourd’hui une harde qui vient augmenter notre troupeau maintenant domestiqué! Mais jugez plutôt par vous même…

Mais puisque nous terminons (provisoirement!) notre chasse sur une photographie prise lors d’un match de l’Etoile (notre équipe masculine de Basket qui officie en proB), je ne résiste pas à l’envie de les encourager car ils livrent ce soir un match qu’il faut ABSOLUMENT remporter…

ALLEZ LES GARS, JE SUIS AVEC VOUS!!!!

  

Oups! Désolée, je m’emporte… Je n’avais pas prévu de vous livrer mon côté obscur…

 

Combattre la morosité!!!

Parce que je ne suis pas insensible à la grande misère qui peut toucher des êtres proches de moi, parce qu’aussi  j’ai reçu un mail hier qui m’a peinée, je vais me permettre aujourd’hui de déroger à ma règle: non, ce blog n’est pas le reflet de mes états d’âme ou un journal intime… Mais tout de même!

Je vous présentais il y a peu une boutique pleine de charme, qui nous portait par sa déco, dans un autre temps,  mais qui répondait bien, par les produits qu’elle proposait,  aux problématiques actuelles.  J’ai donc appris hier qu’elle avait depuis mon article mis la clef sous la porte…

« Nos emplettes sont nos emplois »! disaient-ils au début des années 80!!!

Ce slogan  montre bien que cela fait longtemps que l’on tire la sonnette d’alarme, mais personne, ni nous les particuliers, ni les entreprises françaises, ni les gouvernements successifs, ne réagit réellement…

Cessons de nous lamenter devant le 20h, tout en faisant les soldes sur nos écrans d’ordi… Chacun de nous doit réagir et privilégier VRAIMENT les achats de proximité, les produits made in France, les artisans et commerçants indépendants qui animent nos rues… Sinon, dans un futur proche, les rues piétonnes seront sans boutiques, puis sans piétons…

Bien sûr, il est vrai que la qualité se paye,  il y a souvent une différence de prix, mais en choisissant de faire des petites économies immédiates, on prépare activement notre chômage!

La solution serait donc de consommer moins mais mieux… ou de continuer ainsi tout en arrêtant de chercher des responsables à la Crise!

Bref…

Excusez-moi pour ce « coup de gueule », c’est juste que je souffre pour ces gens qui se donnent sans compter et qui finissent par abandonner, faute de clients, faute de commandes… Messieurs, Mesdames, amis bloggers, je ne suis pas politicienne mais …

« La prise de conscience, c’est maintenant! »

Pour en revenir au but de mes articles, je ne pourrais terminer celui-ci sans partager avec vous ce sanglier éphémère  qui m’a été offert hier par une collègue et non moins amie adorable…

Quand on perd pied face à certaines difficultés, il est bon de savoir qu’autour de nous , il y a des personnes extraordinaires sur lesquelles on peut s’appuyer…

Merci ma Belle! (oui, oui, elle se reconnaîtra!!!)

 

 

 

 

NB:  A peine les photographies terminées  que des marcassins ont commencé à disparaître…

C’est le premier jour des soldes !!!

Mais vous avez de la chance , bande de petits veinards, je ne suis pas une Pretty Woman dans l’âme (là, c’est moi qui n’ai pas de chance!). Ce ne sont donc pas les bonnes affaires que je suis allée dénicher dans les boutiques… Que nenni!!! Sitôt rentrée du travail et après avoir contenté mon estomac,  j’ai attrapé mon appareil, me suis encapuchonnée pour aller vous dénicher un sanglier vraiment bien caché!

Jugez plutôt…

C'est le premier jour des soldes !!! dans Chasse aux sangliers img_0388-225x300Comment cela, vous ne le voyez pas bien?!? C’est bien pour cela que je suis passée devant (ou plutôt dessous) pendant un an et demi sans jamais le remarquer et, pourtant, j’ai bien souvent le nez en l’air… et les cheveux au vent!

Je dois bien ici avouer l’aide précieuse d’une « spécialiste  » de la ville qui m’a aiguillée jusque là… (Encore merci à elle  !). Attendez donc, que je vous raconte…

Le temps était assez affreux. Malgré cela, les rues se remplissaient de badauds en quête de bonnes affaires. Et me voilà qui apparaît, lève le nez pile au bon endroit et découvre ce curieux bas-relief. Bien sûr, j’étais contente de pouvoir ajouter un sanglier de plus à ma (oh pardon!),  à nÔtre collection, mais en réalité je me suis surtout demandé comment j’avais pu ne pas remarquer cette atypique maison bourgeoise pleine de petits détails comme je les affectionne particulièrement… Comme j’aimerais que l’on m’en dise plus sur son Histoire… Connaître son année de construction, ses premiers propriétaires et leurs motivations concernant les choix architecturaux qu’ils ont fait, comprendre pourquoi les trois petites fenêtres ont été murées à une certaine époque… Mais je n’en saurai pas plus, bien trop timide pour quérir des informations au commerçant occupant le rez-de-chaussée, qui, cela dit, n’en sait certainement pas grand-chose…

Quoi qu’il en soit, sachez que, dans cette fraction de seconde qui a suivi ma découverte,  j’ai été encore plus surprise de découvrir le pignon en « pas de moineau » que le sanglier! Cela m’a transporté quelques instants dans le Soissonnais (c’est ma minute nostalgie, amis de Soissons, je ne vous oublie pas) où l’on trouve beaucoup de pignons à redents, sorte d’escalier au bord du toit. Comme leur nom ne l’indique en rien, ces « pas de moineau » ne sont pas là pour permettre aux volatiles de se percher en toute sécurité, mais il semblerait que cela avait pour but de faciliter l’accès et l’entretien des toits. J’utilise ici le conditionnel car je vous livre une information qui m’a déjà été contestée par le passé. Que fait donc ce type d’architecture ici, à Charleville? L’architecte de l’époque serait-il allé à Bruges, dans le Bugey ou même le Soissonnais? Encore un mystère de plus, jamais élucidé …

Mais voyez donc cette maison de plus près…

img_0389-226x300 charleville mezieres dans Chasse aux sangliers

Que de petits détails, que de choix qui n’ont à-priori pas de rapport les uns avec les autres… Ces deux oiseaux en bas-relief, ces motifs gravés, cette tourelle qui sort du toit et semble transpercer les ardoises… J’ai l’impression que rien ne va ensemble mais que le tout s’harmonise bien… (Un peu comme dans la vie de tous les jours , quoi!)

Voilà donc pour la capture de ce gibier supplémentaire, une découverte riche et surprenante. Vous ne semblez pas partager mon enthousiasme, mais ce doit être dû à la qualité de mes photographies. A l’heure des « smart-phone », on privilégie l’immédiateté et la praticité à la qualité! Alors oui, je le reconnais, c’est bien mon humble défaut. J’y retournerai donc , promis, dès que la luminosité sera meilleure et je prendrai mon appareil-photo, avec zoom, réglages et détection de sourires (quoi que là, je vais sans doute rester longtemps postée avant qu’il ne se déclenche…).

Désormais, il ne me reste plus qu’à vous quitter, en vous donnant rendez-vous le plus vite possible, dès qu’un peu de liberté temporelle me le permettra…

(Et un petit aveu avant de partir: sur la route de ce sanglier,  j’ai fait moi aussi les soldes… pour m’acheter un pyjama!)

Une dernière, pour Raymond (voir commentaires)

p1050108-300x225 chasse au sanglier

L’invasion se propage…

Bonjour à tous, amis du net.

Aujourd’hui, avant de vous emmenez en promenade, je vais partager avec vous le produit de la chasse de Laurent, Marnais en visite dans les Ardennes.

J’ai remarqué, dans les mails que vous m’envoyez, que nombre d’entre vous ne sont pas de Charleville mais souhaitent participer à cette grande battue lancée  il y a maintenant une semaine. Elargissons donc notre terrain de chasse hors des murs de la ville .

Voici donc aujourd’hui les sangliers capturés par notre blog’trotteur du jour.

 

L'invasion se propage... dans Chasse aux sangliers p1010129-300x252   p1010128-300x253 ardennes dans Chasse aux sangliers

Vous les aurez peut-être  reconnus si vous êtes d’ici… Ils se trouvent en plein cœur de la ville de Sedan, place Nassau. 

Allez les observer au pied du monument aux morts . Achevé en 1924, ce monument commémoratif de la guerre 14/18 est « gardé »  par ces sangliers qui rappellent ainsi les armoiries de la ville (un sanglier devant un chêne) et sa devise « la force de toutes parts ». Il semblerait que le sanglier ait été choisi par la ville comme hommage aux premiers propriétaires du château , la famille De La Marck, car ils étaient surnommés  « les sangliers des Ardennes ».

J’en profite pour  lancer un appel ici aux bloggeurs qui se trouveraient non loin de Sedan. Si vous apercevez en ville les Armoiries avec le sanglier, capturez-les et envoyez-les moi! Je les ajouterais à cet article!

Toutes ces histoires empruntées à la grande Histoire m’amusent et me surprennent vraiment car  il est vrai qu’en arrivant, je comprenais mal la fierté des Ardennais pour Woinic. Mais je m’aperçois peu à peu combien le sanglier est un symbole fort qui, depuis les Gaulois, est ancré en chacun, comme si, à travers les époques, il avait donné force, persévérance et fierté aux habitants d’ici.

Et en lançant cette chasse, je me surprends moi aussi à m’attacher à ce symbole, comme une véritable Ardennaise en devenir…

Et , au fait, merci Laurent!


12


Panafrican Digital Humanities |
1fenetresur3langues |
J'avoue. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Onenparlaithier
| Feminis
| Stephanemadaule