Page d'archive 3

Insomnie

Insomnie dans L'enceinte fortifiée img_3872-225x300

Après l’agitation due au festival des marionnettes (que je n’ai pu beaucoup vous présenter, veuillez m’en excuser), la ville reprend subitement son ambiance habituelle et chacun retrouve ses habitudes: certains ont repris leur quotidien, doux et rassurant, quand d’autres sont partis pour des contrées inconnues et pleines de nouveaux regards.

Seuls quelques-uns, plus rares, sont encore un peu sonnés, déstabilisés, paumés… C’est à ces derniers que j’offre le cliché de ce soir, pour qu’ils retrouvent leur sérénité, en leur offrant la plus jolie des vues de Charleville-Mézières (enfin, ce n’est que mon avis)

Le ciel bleu de ce soir y est doux, même si l’on sait que le gris viendra encore, toujours…

Les vieilles pierres y sont rassurantes:  si stables et immuables…

L’eau et ses reflets nous offrent le regard essentiel qu’il faut que l’on porte à soi-même,

Enfin, l’éclat des géraniums est la miette de couleur qui nous indique que là-bas, sous l’arche, la lumière n’est pas loin…

 Et puis, si malgré cela, le retour à la réalité est compliqué, qu’ils s’enfoncent dans le creux de leur lit:

un somme nie…

une pause s’impose…

 

que les aficionados du Festival me pardonnent, je suis passée devant une vitrine, j’y ai lu un message, et je me suis souvenue qu’il y a quelques mois déjà...

une pause s'impose... dans Déambulation en ville img_37581-300x225

Alors j’ai eu beaucoup de peine pour ce mystérieux double E qui crie sa douleur sur les vitrines de la ville. La pluie l’effacera-t-elle?  Le temps a -t-il les pouvoirs qu’on lui prétend?

La vie, comme l’amour d’un être cher, est un combat. mais il est fort et noble.

Les regrets sont inutiles, les espoirs futiles épuisent,  juste faut-il trouver la force d’avancer…

Bon courage à toi, qui ne lira jamais mes lignes…

 

Festival Mondial 2ème!

Hier, je vous ai présenté les différents moyens pour profiter pleinement des spectacles. Voici donc aujourd’hui un aperçu de ce que vous pourriez voir en suivant mes petits conseils de la veille…

Tout d’abord, en arrivant un peu avant l’heure prévue, voici ce qui vous attend…

Festival Mondial 2ème! dans Arts vivants img_3683-300x225 img_3663-300x225 2013 dans Arts vivants img_3662-300x225 festival mondial

Vous l’avez compris…. pas terrible!!!

Du coup, repartez très vite, pour trouver autre chose à voir, un spectacle où vous apercevrez au moins un fil, un bras, un morceau de castelet…

En chemin,  vous rencontrez sur votre passage ce genre d’individus…

 img_3672-225x300 frstival mondial marionnette img_3685-300x225

 img_3675-224x300

img_3669-300x225

Il vous faut donc anticiper, dénicher les artistes qui se préparent, s’installer une demi-heure avant et là, voilà ce que peut-être vous verrez

img_3696-224x300img_3709-300x225

 

img_3718-300x225img_3651-300x225

Enfin, des expos ici où là, seront riches de rencontres, de découvertes et de rire. Comme ici avec la rencontre de Tantôt, curiuse marionnette qui s’anime grâce à une troupe d’illuminés cameraman…

 

img_3735-300x225img_3736-225x300

 img_3744-155x300img_3738-225x300img_3740-300x225

Voilà, quelques riches journées, encore une semaine… alors précipitez-vous à Charleville-Mézières. Ca en vaut vraiment la peine

Je déclare ouvert…

Première journée au Festival

le Festival Mondial des Marionnettes!

Premiers pas dans Charleville-Mézières aujourd’hui… La ville est entrée en ébullition, l’effervescence est palpable, le soleil se montre enfin… De la musique,  des dizaines de vendeurs de marionnettes, des attroupements ici et là, un gros ballon qui se déplace au-dessus des badauds attroupés…

Nul doute, le Festival a commencé! Alors, avant de vous présenter un premier spectacle, voici une petite présentation des diverses programmations… car qui n’est pas un festivalier régulier, ne peut s’y retrouver!

Vous avez tout d’abord la programmation IN. La vraie, la formidable, la grandiose, la « un peu chère », la déjà presque complète…  c’est par ici: http://www.festival-marionnette.com/

Vous avez ensuite la programmation IN dans la rue. Superbes troupes, repérées par les organisateurs, qui se produisent dans différents endroits de la ville, souvent des cadres enchanteurs! et c’est fois-ci , c’est là! http://www.festival-marionnette.com/index.php?option=com_wrapper&view=wrapper&Itemid=2

Vous avec encore la programmation OFF en salle. Organisée par la MJC qui proposent des spectacles de qualité, totalement gratuits mais dont la réservation relève du parcours du combattant! IL faut faire la queue chaque jour à 12h45 pour réserver 4 places pour le lendemain. Il vous en faut 5? Refaite alors une de queue… Heureusement, petites débrouilles et grosses combines se mettent en place…(Pour les lecteurs de l’Union, L’Ardennais, lisez l’édition de demain… j’y ai été interviewée à ce propos…) http://www.mjcgambetta.com/festival-off-des-marionnettes/programme

Enfin, vous avez le plaisir de découvrir ici ou là, ailleurs et partout, des artistes sur des morceaux de trottoirs ou dans des coins de place. Surprises et jolies découvertes s’offrent alors…

Mais assez parlé! Place aux premières images, et je vous ai même fait ça en musique!!!!

première journée au festival

Pendant que certains se cultivent…

… journées du Patrimoine obligent, d’autres cultivent un esprit sain (?!?) dans un corps sain. Je vous propose aujourd’hui de changer de registre et de vous emmener dans une manifestation quelque peu différente de mes sujets habituels.

Pendant que certains se cultivent... dans Déambulation en ville img_3549-300x225

Il faut dire que c’était une grande première pour moi aussi,  un peu fatigante mais très amusante! Allez, je vous en livre tous les détails (tous? non, vous vous moqueriez…).

Arrivée vers 10h15 plaine du Mont-Olympe, quelle ne fut pas ma surprise de voir d’innombrables gazelles en train de courir en tous sens… Me serais-je trompée d’horaire? Serions-nous passés à l’heure d’hiver? Que nenni! Ce n’était que leur échauffement! Alors  là, je me dis : « deux solutions! Soit je fais ma pro, je cours pour m’échauffer et je tombe avant le départ, soit je reste plantée comme un piquet pendant 3/4 d’heure à attendre, en non-sportive que je suis, le coup de revolver!  » Et bien , j’ai finalement opté pour un échauffement tranquillou, version marche-à-pied, histoire de me donner bonne conscience…

Me voici donc sur la ligne de départ (enfin dans le troupeau de départ), guettant le « Pan! » libérateur pour toute cette gente féminine. Quelques piétinements plus tard, chacune trouvant son rythme, la course s’annonce plutôt positivement entre soleil et bords de Meuse.

Coachs et spectateurs; cris et applaudissements… Plutôt exaltant! Même si les « Allez Camille » gentiment lancés à mon passage n’étaient pas pour moi…

Quelques kilomètres plus loin, quelques degrés plus tard aussi, je commence à trouver le temps long. Je sors mon I-Phone pour jeter quelques mélodies galvanisantes dans mes oreilles, et je perds (très certainement à ce moment-là) les dix euros que j’avais glissés dans mon cycliste.

Une immense côte (enfin, pour mes petites jambes), plusieurs encouragements et voilà enfin la ligne d’arrivée. Je me sens pousser des ailes , j’ai la ferme intention d’accélérer, mais la coureuse qui me précède ne se rapproche pas d’un poil, ou plutôt d’une goutte de sueur.

Pas grave! J’aperçois l’église de Montcy-Notre-Dame, l’arrivée est là, mon nom est lancé dans les haut-parleurs, j’ai le droit à ma bouteille d’eau et au repos!

img_3540-225x300 charleville mezieres dans Déambulation en ville

Je reprends peu-à-peu mon souffle et je réalise qu’il va me falloir retraverser toute la ville à pied pour rentrer!

 

 

 

 

 

Parce que le prévu cache toujours de l’imprévu…

Chers amis Blogueurs,

En ce week-end très spécial des journées du patrimoine, une jolie surprise s’est offerte à moi. J’étais partie visiter un site qui me tenait à cœur (mais dont je tairais le nom pour ne froisser personne) quand la visite se révéla  inaudible et ennuyeuse. Au terme d’une heure difficilement vécue, nous (une amie et moi-même) quittâmes les lieux discrètement (ou presque! car rattrapées par un des bénévoles qui voulaient nous faire la promotion de leur association de sauvegarde du patrimoine de…)

Le froid avait transpercé nos habits, le plaisir de la découverte culturelle avait fui nos cerveaux humides, nous nous apprêtions donc à regagner la voiture, lorsque tout-à-coup… des têtes surgirent en haut de la tour Milard! Quoi? Accéder au sommet est donc possible? Je plongeai avec vigueur ma main dans mon sac, attrapai le programme de visites du week-end, lus et relus… Rien d’indiqué… Qu’à cela ne tienne! Mon amie hèla un gentil jeune homme en uniforme et hop! en un rien de temps nous étions en train de découvrir les entrailles et le sommet d’une tour qui fut construite au XVIème siècle autour d’une autre tour datant elle du XIII ème.

Surprenante visite d’une tour que j’ai contournée tant de fois sans imaginer la pénétrer un jour…

 

 

Sables émouvants

Quand la nuit est tombée depuis longtemps, et que mes sables émouvants me poussent dehors, je roule au hasard des rues de la ville.

Les piétons sont rentrés, les stores sont baissés, seuls subsistent,  à cette heure, les gens « égarés ».

Je découvre alors ce que sont ces rectangles blancs tendus, qui, je le sentais, attendaient quelques projections…

Sables émouvants dans Arts img_3456-300x224

Petits théâtres d’ombres, installés pour le festival, vous nous rappelez que, dans quelques jours, mille destins seront tirés par des ficelles… On s’émerveillera devant ces vies inanimées, nos vies sont-elles plus animées?

Nos destins d’hommes sont  souvent reliés à des ficelles. Certains les ont confiés à quelques marionnettistes, d’autres ont trouvé eux mêmes des attaches qui sont devenues bien compliquées à dénouer:  les nœuds se sont formés à faire trop de mouvements, trop longtemps…

Mais me voici bien philosophique! Ne pensons pas aux problèmes des coulisses et regardons ce qu’on nous donne à voir. Que la part d’ombre reste au placard…

 

Randothème

Pour débuter ma 3ème année en tant qu’Ardennaise, je vais vous présenter un rendez-vous que je retrouve avec plaisir, dès que je le peux: les rando-thèmes de Charleville-Mézières.

La recette est simple: allier randonnée et culturel ! La mayonnaise prend vite et l’on obtient des matinées qu’il me plaît de vivre lorsque mon agenda me le permet (c’est-à-dire peu fréquemment malheureusement!). Les thèmes sont variés, allant pour celles auxquelles j’ai participé des « lavoirs de Warcq » à la découverte des mascarons de Charleville, ou encore à la visite du régiment du 3ème Génie Civil.

Mais pour mieux vous les faire découvrir , je vous ai pris avec moi ce matin, (bande de petits veinards) pour crapahuter « d’un chaineau à l’autre ».  Trois heures de marche dynamique autour, entre autres,  de la lecture de paysages et des interventions de l’homme sur le milieu forestier. Quelques clichés? Allons-y…

 

 

 

 

 

 

Et pour finir, je m’adresserai aux blogguers ardennais pour les prochaines dates de randonnée et leur thème:

le 15/09:  « bien manger »

le 27/10:  ‘L’autre bout du monde »

le 17/11: « les roungnes contre les zouhmes »

le 08/12: « Histoire de Berthaucourt »

 

Si l’idée vous séduit…


12345...15


Panafrican Digital Humanities |
1fenetresur3langues |
J'avoue. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Onenparlaithier
| Feminis
| Stephanemadaule